Si cet email n’apparaît pas correctement : Version en ligne
   


 

COMMUNIQUE DE PRESSE FRAPNA - Mardi 11 juillet 2017

 

Faire face à une sécheresse inconnue depuis plus de 60 ans

En ce début d’été, le niveau des nappes est comparable à celui enregistré fin août 1976, lors de la dernière grande sécheresse; or, nous ne sommes qu’au début du mois de juillet.

Les épisodes pluvieux qui traversent notre pays en ce début d’été peuvent apporter localement quelques améliorations de courte durée pour les cours d’eau mais ne changent rien à la situation des nappes aquifères qui demeure préoccupante.

En l’absence de remplissage des nappes et du sol, le répit accordé aux cours d’eau sera fugace avant la reprise de la dégradation largement entamée depuis plusieurs mois. La biodiversité aquatique, très sensible à la température de l’eau et à la faiblesse des débits, est donc aujourd’hui menacée.

Certains en appellent toujours aux solutions soit disant imparables comme le stockage hivernal… ils en auraient été pour leur frais (ou plutôt pour les nôtres !) puisque nous sommes face à une sécheresse hivernale : aucune pluie importante depuis le début de l’automne 2016. Les réservoirs,  dont ils réclament à grand cri la construction largement subventionnée, auraient été vides !

Nous appelons les préfets de départements à prendre sans faiblesse les mesures que la situation appelle, c’est à dire le passage en état d’alerte voire d’alerte renforcée pour les ressources superficielles et les nappes qui ont déjà ou qui vont dépasser leur niveau d’alerte.
Il n’est plus le temps des demi mesures. Des réunions des Comités départementaux de l’eau (anciens Comités « Sécheresse ») se tiennent dans nos départements durant le mois de juillet et nous espérons que ces mesures de sagesse s’imposeront.

Les décisions fermes que nous saurons prendre dès aujourd’hui participent à la mobilisation  de nos capacités d’adaptation face aux effets du changement climatique. Elles constituent la meilleure des garanties contre la tentation du renoncement et de la fuite en avant face aux évolutions qui nous attendent.

CONTACT PRESSE :
Jacques PULOU
Pilote du Pôle régional Eau FRAPNA
06 72 03 95 35.


La FRAPNA, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, est la fédération des associations de protection de la nature et de l´environnement en Rhône-Alpes. C´est le porte-parole d´un mouvement de 212 associations, regroupées en 8 FRAPNA départementales, qui représentent 52 378 adhérents. www.frapna.org

 

Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Pour toute question sur nos services, veuillez ne pas répondre à ce mail mais utiliser le lien contactez-nous de notre site. Pour vous désinscrire : suivez ce lien désinscription liste.

Les informations personnelles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de la FRAPNA. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez vous adresser à Contact FRAPNA ou à FRAPNA, 77, rue Jean-Claude Vivant, 69100 Villeurbanne.
Avant d'imprimer cet e-mail, réfléchissons à l'impact sur l'environnement.
77 rue Jean-Claude Vivant
Villeurbanne, 69100
France