Réconcilions l'homme & son environnement
 
 
FAIRE UN DON
 
Bouquetins du Bargy : une éclaircie pour la faune sauvage ?
 
Chers amis,

Ceux qui se battent depuis maintenant quatre ans pour que vive la harde de bouquetins du massif du Bargy en Haute-Savoie savent pourquoi ils le font, mais sont-ils bien compris ? En effet, cette harde est victime d’une épizootie de brucellose qui touche une proportion significative des individus. Le problème posé est double : prévenir la diffusion de l’infection au-delà du massif du Bargy et éradiquer la maladie sur place.
La solution proposée par les services de L’État, soutenue par les syndicats agricoles et la Fédération des chasseurs, était l’abattage indiscriminé de la harde de bouquetins suivi d’une réintroduction après une période indéterminée de « vide sanitaire ». Nous avons rejeté cette solution pour des raisons éthiques, politiques et scientifiques.
Sur le plan éthique, il s’agit d’une espèce protégée et la proportion d’animaux sains est importante (les deux tiers au moins). Les abattre de manière indiscriminée, grands et petits, n’est pas plus acceptable que le tristement célèbre « Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens ».
Sur le plan politique, la FNSEA s'est opposée de manière dogmatique à la réintroduction du bouquetin sur le massif des Bauges, alors qu'elle la proposait pour le massif du Bargy sous la condition expresse d'un abattage total préalable. De leur côté, les chasseurs ont cherché à faire lever le statut d'espèce protégée du Bouquetin des Alpes, de manière à le rendre chassable et à en faire des trophées faciles. Ces positionnements opportunistes soutenus par Bernard Accoyer et ses amis ne pouvaient être cautionnés et nécessitaient une réaction forte.
Sur le plan scientifique, on ne peut pas traiter une épizootie en milieu naturel ouvert comme si l’on était dans une étable fermée. Les animaux circulent et peuvent, sous l’effet du stress et de la déstructuration des hardes, se disperser de manière incontrôlable et contaminer les autres massifs. C’est bien là le risque principal à éviter. De plus, il s’agit d’une situation inédite de laquelle il faut apprendre pour mieux gérer de potentiels cas similaires.
Forts de l’existence de méthodes de capture efficaces, de méthodes de marquage des animaux sains, d’un test fiable et rapide pour détecter la séropositivité et d’un vaccin efficace chez la chèvre (une proche cousine) qui ne demandait qu’à être testé, nous avons choisi de résister et ce malgré les pressions et les menaces.
Grâce à l’engagement des militants sur le terrain, simples citoyens ou membres d’associations, aux responsables associatifs qui ont su trouver l’unité, aux scientifiques qui sont sortis de leur réserve, nous avons pu trouver le chemin d’une stratégie de contention puis d’éradication de l’épizootie de brucellose en combinant les approches de manière optimale.
Saluons l’action déterminante du ministère de l’Environnement et l’esprit d’ouverture du nouveau préfet de Haute-Savoie et de certains parlementaires comme Martial Saddier pour arriver à trouver une solution efficace et de moindre risque. Nous espérons que ce long combat fera exemple, y compris en matière de lutte contre les infections bactériennes dans les élevages. En effet, à l’époque où les moyens diagnostics sont d’une précision et d’une puissance inégalée, il n’est plus acceptable en cas de brucellose ou de tuberculose bovine d’abattre systématiquement tout un troupeau au mépris du traumatisme vécu par l’éleveur et sa famille. Tel est le sens de notre action.

Eric FERAILLE, Président régional FRAPNA

Découvrez La Minute Nature de La Salamandre "Bivouac aux bouquetins"
 
 
La FRAPNA agit au quotidien sur le terrain pour préserver l'accès à nos biens communs - les Sols, l'Air, le Vivant, l'Eau - en un mot SAVE ! Retrouvez ci-dessous quelques-unes de nos actions du moment.
 
DÉFENDRE - Le SRADDET, c'est parti !
Le SRADDET, c'est quoi ? : Présentation du Pôle Aménagement du territoire FRAPNA.
Comment s'investir ? : Contact FRAPNA
Infos sur la phase de rencontre des acteurs locaux lancée par la région Auvergne-Rhône-Alpes.
MOBILISER - Pour nettoyer un dépôt sauvage
Retour en images sur un rendez-vous citoyen organisé par la FRAPNA Isère et une de ses associations fédérées Le Pic Vert pour nettoyer un dépôt sauvage (pneus, roues, carrelages, bâches, etc.).
COMPRENDRE - Contribution du CESER
La généralisation du tri à la source des biodéchets est prévue pour 2025. Retour sur le travail de la Commission Environnement et Transition énergétique du CESER, présidée par Georges EROME, Vice-président de la FRAPNA.
 
COMPRENDRE - Pollution de l'air, un enjeu de santé publique
Rdv à Annecy le 13 mai autour d'un pneumologue de renom national, le Professeur Bruno HOUSSET, afin de parler d’une question qui est devenue une source d’inquiétude majeure : la pollution de l’air, + d'infos
TRANSPORTS-POLLUTION - Des marchandises sur des trains en marche !
La FRAPNA soutient la vision de Patrick Mignola, Vice-président de la Région chargé des transports, pour réactiver à court terme la mise des marchandises sur le rail, + d'infos (p 6)
 
CONVAINCRE - Colloque "Quand l'éclairage public nous fait de l'ombre"
Rencontre transfrontalière franco-suisse, co-organisée par la FRAPNA, consacrée aux conséquences de la pollution lumineuse pour mettre en lumière la part d'ombre de l'éclairage public à destination des élus acteurs locaux des territoires, + d'infos
Communiqué de presse de notre mouvement : " Pollution lumineuse : 7 ans après, l’application de la loi n’a toujours pas vu le jour…"
DÉFENDRE - CNPN
Jean-François Noblet, vice-président du Pic Vert, association fédérée à la FRAPNA, est désormais membre du Conseil National de Protection de la Nature, Conseil qui donne son avis sur les projets ayant un impact sur l'environnement.
SENSIBILISER - Nature en ville
Focus sur l'action de la FRAPNA Loire pour sensibiliser à la nature urbaine, action financée par la Ville de Saint-Étienne, + d'infos
 
COMPRENDRE - Découverte des zones humides
Assemblée générale de la FRAPNA Ain le 20 mai suivie d'une sortie nature, dans le cadre de la Fête de la nature consacrée aux super pouvoirs de la nature. Cette sortie permettra de pointer les précieux services rendus par les zones humides.
 
Ain
Ardèche
Drôme
Isère
Loire
Rhône
Savoie
Haute-Savoie
 

CAMPAGNE - Les assos en Auvergne-Rhône-Alpes, forces vives de notre quotidien
Pour tout savoir sur cette campagne et mettre en lumière la vie associative sur votre territoire, rdv sur www.assostousconcernes.org
 
 
Crédits photos : Bandeau : Unsplash, Sol/Mobiliser : M. Peyronnard, Sol/Comprendre : CESER, Air/Transports-pollution : Mairie d'Aiton, Vivant/Convaincre :  FRAPNA Ain, Vivant/Sensibiliser : N. Charpentier, Agir : Assos tous concernés.
 
 
 
Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature
77 rue Jean-Claude Vivant
Villeurbanne, 69100
France
Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Pour toute question sur nos services, veuillez ne pas répondre à ce mail mais utiliser le lien contactez-nous de notre site. (désinscription)