Réconcilions l'homme & son environnement
 
FAIRE UN DON

Pesticides : entre omerta et complicité

 
Chers amis,

N’ayons pas peur des mots, les pesticides sont une des plus grandes menaces qui pèsent sur la biodiversité et la santé humaine. Dans un monde idéalement gouverné selon les principes de l’intérêt des populations, il y a bien longtemps que tout aurait été fait pour réduire au minimum l’usage de ces substances qui sont TOUTES toxiques pour l’homme et les écosystèmes à des degrés divers.

Qu’en est-il dans notre pays de France qui est dans le peloton de tête des plus gros utilisateurs de ces substances qui sèment la mort sur leur passage ?
Des progrès très significatifs ont été enregistrés pour réduire l’usage des pesticides, notamment en 2017, dans les espaces verts ouverts au public et les forêts, et prochainement avec l’interdiction de vente directe aux particuliers.
Mais l’usage des pesticides pour la production agricole est de très loin prépondérant et là, aucun progrès voire d’inquiétantes progressions de l’usage de ces poisons !
Un décret interministériel est en ce moment même en projet pour réglementer les épandages de pesticides en fixant des distances par rapport aux cours d’eau et points d’eau. Il est pour l’heure en net recul par rapport au précédent. Seuls les cours d’eau en traits pleins sur la carte IGN sont considérés, ce qui ouvre la porte à une pollution directe massive par des épandages dans les fossés de drainage et les cours d’eau temporaires. On ne trouve aucune mesure particulière pour protéger les captages d’eau potable. Et cerise sur le gâteau, les prescriptions concernant les distances d’épandage par rapport aux habitations ont disparu, sous la pression de l’industrie chimique associée à la FNSEA.

Telle est la situation aujourd’hui, la FNSEA continue à se rendre coupable d’empoisonnement généralisé de l’environnement et de la population, avec cyniquement en première ligne les agriculteurs qui sont les premières victimes de ce scandale sanitaire. Agriculture, Environnement, Santé, que dire de la complaisance et de la lâcheté de nos ministres et de leurs administrations ? Rendront-ils des comptes pour avoir tout fait pour que perdure cet empoisonnement généralisé et avoir fait fi de la santé de nos compatriotes ? Une fois de plus, il n’y aura que la pression des citoyens regroupés et organisés qui permettra d’avancer dans ce dossier qui s’enlise depuis une décennie dans la puanteur des petits arrangements entre amis.

Eric FERAILLE, Président régional FRAPNA
En pleine période électorale, France Nature Environnement lance un film pour appeler à vivre dans un monde vivable

Plonger dans l'eau fraîche d'une rivière, croquer dans un fruit, observer la nature mais aussi contempler sa ville : ces joies simples, ces plaisirs quotidiens sont menacés par la crise écologique. Mais il est possible d’agir, de s’impliquer, pour vivre dans un monde vivable. Agissez avec France Nature Environnement et la FRAPNA.
 
 
La FRAPNA agit au quotidien sur le terrain pour préserver l'accès à nos biens communs - le Sol, l'Air, le Vivant, l'Eau - en un mot SAVE !
 
 


L'Appel du Sol

 
Contrairement à l'eau et à l'air, les sols ne font l'objet d'aucune protection juridique. Avec l'Appel du Sol, notre mouvement s'est engagé dans PEOPLE4SOIL, une initiative citoyenne européenne pour exiger que les lois protègent cet incroyable milieu. En quoi est-il merveilleux ? Pourquoi le protéger ?
7 bonnes raisons de signer l'Appel du Sol :
1 - Les sols filtrent l'eau jusqu'à la rendre potable.
2 - La terre nous alimente.
3 - Les sols nous habillent.
4 - Ils débordent de vie.
5 - La terre fournit nos trousses à pharmacie.
6 - Quand ils ne sont pas malmenés, les sols nous protègent des aléas climatiques.
7 - Les sols et leurs belles plantes sont source d'émerveillement.
Signez l'Appel du Sol

En savoir plus sur le Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET) ?

Le Pôle Aménagement du territoire de la FRAPNA s'est penché sur ce nouveau document de planification qui sera bientôt élaboré par notre Conseil régional et qui s'imposera aux documents d'urbanisme locaux. + d'infos


Pollution de l'air : la FRAPNA demande que soient prises des mesures cohérentes

 
Dimanche en fin d'après-midi, une longue file de véhicules, sans doute le retour des stations de ski, s'accumulait sur la voie rapide urbaine de Chambéry, notamment à proximité de l'échangeur autoroutier de Chambéry nord. La qualité de l'air était déjà qualifiée de « médiocre » selon Air Rhône-Alpes. Lire la suite

Lorsque la pollution de l'air fige la vie des enfants du Pays du Mont-Blanc

Pétition "Pollution de l'air: des actions fortes en Hte-Savoie!"


Montagne : Observatoires environnementaux, l’environnement ne serait-il plus oublié ? Pourvu que ça dure !

 
Depuis 50 ans, les stations de ski ont colonisé la montagne sans trop se soucier de la nature. L’intérêt nouveau pour la faune, les paysages, le calme de la montagne, la mise en œuvre de règlements plus contraignants, les mesures compensatoires, la volonté de faire exister une saison d’été conduisent certaines stations à se préoccuper davantage de l’environnement. Des observatoires environnementaux apparaissent. + d'infos

Zoom "Bouquetins" : Dossier de La Salamandre "Bouquetin, le funambule des crêtes"

Les côteaux de Seyssuel saccagés en toute impunité


Pour faire place à la vigne, les seules populations de gagées des rochers en Isère (espèce protégée au niveau national) sont détruites illégalement : les associations de protection de la nature s'indignent et la FRAPNA porte plainte. + d'infos
 

Vallée des loups : 1000 personnes en 3 jours


Vif succès pour les projections de la Vallée des loups en Ardèche. Près de 1000 personnes sont venues aux séances en présence du réalisateur Jean-Michel Bertrand : échanges intéressants et retours positifs. + d'infos
 
Dîtes NON à l'abattage de 4 loups supplémentaires / Participez à la consultation


Journées Mondiales des Zones Humides 2017

 
Comprendre et protéger les zones humides : L'action de la FRAPNA

La FRAPNA est engagée dans la protection de ces milieux qui nous garantissent une eau de bonne qualité, nous préservent des inondations et de la sécheresse et qui sont nos réservoirs de biodiversité. Dans un document simple et imagé, découvrez l'ensemble de notre action. Comprendre et protéger les zones humides : L'action de la FRAPNA

Rdv à Bourg-en-Bresse le 18 février

Sortie découverte du marais du Dévorah le 18 février à Bourg-en-Bresse, projection de courts métrages et débats autour d’un vin chaud. + d'infos
 

Opposition à la continuité écologique : De la désinformation aux mensonges

Cette continuité est constamment mise à mal par le lobby hydroélectrique et les propriétaires de moulins mais un pas de plus a été franchi lors de la table ronde à l'assemblée nationale, le 23 novembre.
Entre désinformation, idées reçues et partialité des positions défendues, les parlementaires n'ont pas eu droit à une synthèse objective entre la mise en œuvre de la continuité écologique et le respect des usages. L'info à diffuser, la vraie ici.

Vidéo "Restaurer la continuité écologique des rivières du Haut-Jura"
 
 
Qui sont les oiseaux de la mangeoire ? Lesquels vont oser venir picorer des graines déposées là pour les aider à passer l'hiver ? Réponse depuis un affût dressé juste derrière la maison. ► Voir la vidéo
 
Crédits photos : Vivre dans un monde vivable : France Nature Environnement. Sol : People4soil. Air : Inspire, Collectif citoyen Pour la qualité de l'air en Haute-Savoie. Vivant : © Philippe Clément, N. Souvignet, Film La vallée des loups. Eau : zones-humides.eaufrance.fr, PNR Haut-Jura. Bonus : La Salamandre.
 
 
 
Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature
77 rue Jean-Claude Vivant
Villeurbanne, 69100
France
Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Pour toute question sur nos services, veuillez ne pas répondre à ce mail mais utiliser le lien contactez-nous de notre site. (désinscription)