Voir ce courriel dans votre navigateur
  
Agir ensemble pour nos biens communs : les sols, l'air, le vivant, l'eau
FAIRE UN DON
L'EDITO DU PRESIDENT
A qui faites-vous confiance pour protéger nos biens communs ?

Chers amis,

C’est le mois de la rentrée et nous découvrons les bonnes surprises estivales ! 12 arrêtés préfectoraux ont été publiés pendant l’été. Ils définissent les points d’eau d’Auvergne-Rhône-Alpes autour desquels les épandages de pesticides sont interdits sur une distance de 5 mètres. Le contenu de ces arrêtés semble avoir été négocié avec les syndicats agricoles, et notamment la toute puissante FNSEA : des arrêtés minimalistes qui se bornent à protéger les points d’eau figurant en traits pleins ou pointillés sur la carte IGN au 1/25.000ème. Cette interprétation restrictive ne permet de protéger ni les précieuses sources et ruisselets, ce que l’on appelle les têtes de bassin versant, ni les zones humides, notamment les zones patrimoniales du réseau Natura 2000, ni les captages d’eau potable…
Comment est-ce encore soutenable alors que presque tous les cours d’eau et l’immense majorité des nappes d’eau sont pollués par les pesticides qui sont pour 90% d’origine agricole ?  

Ces arrêtés permettent encore moins de protéger nos concitoyens des contaminations de leurs jardins et domiciles par les produits toxiques épandus sur les parcelles voisines. Certainement sous la pression de la FNSEA et des industriels de la chimie, aucune distance d’épandage par rapport aux habitations et lieux publics n’est fixée dans l’arrêté interministériel du 4 mai 2017 qui encadre nos arrêtés préfectoraux.
Notre santé est-elle quantité négligeable alors que s’accumulent les données scientifiques prouvant la nocivité des pesticides ? Les cancers, malformations, stérilités et maladies neurologiques dégénératives induits par ces produits sont-ils le fruit de l’imagination de chercheurs fous ?

Après nos ministres de l’Environnement (Ségolène Royal), de la Santé (Marisol Touraine) et de l’Agriculture (Stéphane Le Foll) qui ont cédé honteusement devant le lobby agrochimique, c’est notre administration déconcentrée qui doit plier l’échine. Nous ne pouvons pas accepter cela ! Aussi, après le rejet de nos propositions qui permettaient de protéger efficacement les eaux de surface et souterraines, nous sommes engagés dans une démarche de recours avec l’espoir que nos arguments seront entendus par l’administration avant d’arriver devant le juge administratif.

Chers amis, je vous pose la question suivante : à qui faites-vous confiance pour protéger votre santé et nos biens communs ? Au gouvernement et à son administration sous emprise des lobbies particuliers? Aux députés et sénateurs qui risquent leur siège s’ils résistent à ces mêmes lobbies ? Aux chasseurs préférés par Laurent Wauquiez pour nous remplacer et dont le silence sur ces questions est assourdissant ?

Les associations, comme la FRAPNA, se battent sans relâche pour que nos sols restent fertiles, notre air respirable, notre eau buvable et le que vive la vie ! C’est pourquoi nous faisons régulièrement appel à vous, adhérents et sympathisants, car vos dons sont la seule garantie du maintien de notre indispensable expertise salariée et de notre liberté d’action. Ça n’a pas de prix non ?

Eric FERAILLE, Président régional de la FRAPNA
FAIRE UN DON
AGISSEZ AVEC NOUS POUR NOS BIENS COMMUNS
SOUTENEZ NOTRE PROJET SENTINELLES
Le projet : permettre le signalement en ligne des atteintes à l’environnement.
On en est où ? : La FRAPNA a mis en place une première édition de l’outil en Rhône- Alpes
La suite : Étendre l’utilisation de l’outil au niveau national et créer une application pour smartphone.
Quand ? : 2018 selon le niveau des financements mobilisés.
Comment nous aider dès aujourd'hui en 1 clic ? : Votez pour ce projet sur 1%fortheplanet
STOP AU GLYPHOSATE : ATTEIGNONS LES 2 MILLIONS DE SIGNATURES
Rejoignez les 1 323 431 européens qui ont déjà signé la pétition demandant l’interdiction du glyphosate, la mise en place d’une réforme du processus d’autorisation des pesticides en Europe, et l’installation de quotas quant à leur utilisation dans l’UE. Pour signer
PARTICIPEZ AUX 6EMES RENCONTRES NATURE CULTURE FRAPNA
Placées cette année sous le signe de la Métamorphose Culturelle, elles réuniront les 7 & 8 octobre prochain en Ardèche chercheurs, artistes et scientifiques, dont Jacques Blondel (directeur émérite CNRS), + d'infos
NOUVEAUX OGM, NON MERCI !
De nouvelles plantes génétiquement modifiées sont conçues dans des laboratoires. Elles peuvent demain s'imposer dans nos champs et nos assiettes en toute discrétion et toute impunité. Laisserons-nous faire ? Pour que ces nouvelles plantes soient considérées comme des OGM, signez et faites tourner la pétition : www.nouveauxogmjen
SOLS

Glyphosate : enjeux de santé après intérêts de l’industrie chimique ?
Laisserons-nous une fois de plus les enjeux liés à la préservation de notre santé passer après les intérêts de l’industrie chimique ? Communiqué de presse FRAPNA Etats généraux de l’alimentation, un écran de fumée ?

Protection des sols : plus de 200 000 citoyens européens mobilisés
Alors qu’elle est au cœur des principaux enjeux touchant à notre quotidien, la problématique du sol est encore trop peu connue, d'où la mobilisation citoyenne « L’appel du sol » portée par plus de 550 ONG en Europe, dont la FRAPNA, + d'infos

Retours de la FRAPNA sur les Etats Généraux en Auvergne Rhône-Alpes
La FRAPNA était présente à la 1ère rencontre en région le 6 septembre, ce que nous soutenons, ce que l'on a entendu et ce que l'on a retenu

EtatsGénéraux de l'Alimentation : nos demandes
AIR

ATMOSphère, le web-documentaire pour changer d'air
Fruit du travail d'équipes bénévoles et professionnelles pendant plus de 2 ans, avec le soutien et les encouragements de nombreux partenaires et sympathisants, le web-documentaire ATMOSphère est désormais disponible à tous sur internet. Objectifs : éveiller les consciences et surtout apporter des solutions pour aider les citoyens à agir pour améliorer la qualité de notre air et protéger notre climat.

3ème Journée nationale de la qualité de l’air
La FRAPNA, en partenariat avec de nombreux organismes, dont la Métropole de Lyon, était mobilisée pour parler d’allergies et de santé. Promenade urbaine pour mesurer la qualité de l’air mais aussi le souffle de chacun, etc., + d'infos

Semaine européenne de la mobilité 2017
Le thème : "Pour une mobilité propre, partagée et intelligente", le slogan : "Partager pour aller plus loin", la FRAPNA a fait le reste devant la gare à Saint-Étienne ! + d'infos / Retour en images
 
VIVANT

Les renards, une arme efficace contre la maladie de Lyme ?
Une étude publiée sur le site de The Royal Society établit un lien bénéfique entre l'activité des prédateurs de rongeurs et la densité de nymphes de tiques vectrices d'infections. Lire l'article de Sciences et Avenir

Agriculture et biodiversité : le Concours des Prairies fleuries en images
Retour sur l'édition 2017 de ce Concours en Matheysine :  une initiative qui valorise des milieux agricoles à haute valeur écologique et paysagère ainsi que le travail des agriculteurs qui entretiennent ces prairies au bénéfice des animaux qu’ils élèvent, + d'infos

Eau et Biodiversité
Rdv à Saint-Etienne le jeudi 26 octobre pour une Soirée Eau et Biodiversité organisée par la FRAPNA en partenariat avec l'Université Jean-Monnet, Saint-Étienne Métropole, la Ville de Saint-Étienne et la Stéphanoise des eaux, + d'infos

 

Mieux connaître/accepter la nature en ville avec la FRAPNA
Les plantes urbaines sauvages des villes françaises ont désormais un observatoire qui les étudie : SAUVAGES DE MA RUE. La FRAPNA est relais de ce programme avec Tela Botanica et le Muséum National d’Histoire Naturelle, + d'infos

EAU

Des micro centrales hydroélectriques sur les ultimes rivières sauvages dans les Parcs Nationaux et Naturels régionaux : un choix judicieux ?
Le 8 septembre, une conférence de presse s'est tenue à Grenoble à ce propos. En plus de ne pas être productives dans la transition énergétique, ces installations empêchent le bon fonctionnement de nos cours d'eau, + d'infos

Projet « Ski Line » à Tignes : la montagne hyper artificialisée
Dans un contexte de changement climatique et de tension sur la ressource en eau, la commune de Tignes lance le projet démesuré d’une piste couverte par un dôme utilisable toute l’année ! + d'infos
 
BONUS

La FRAPNA ? Mais c'est quoi ? Et qu'est-ce que vous faîtes au juste ??!
L'exemple de la FRAPNA Savoie en images et en 4 épisodes, le 1er : Fédérer...

LA FRAPNA PRES DE CHEZ VOUS
Ain - Ardèche - Drôme - Isère - Loire - Rhône - Savoie - Haute-Savoie
Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature
77 rue Jean-Claude Vivant
Villeurbanne, 69100
France

coordination@frapna.org

Crédits photos : Unsplash, FNE, FRAPNA Loire, "Ski Line" Tignes / voir photo.
Copyright © FRAPNA 2017

Attention cet e-mail est envoyé automatiquement. Pour toute question sur nos services, veuillez ne pas répondre à ce mail mais utiliser le lien contactez-nous de notre site. (désinscription)